Le parc Bivort sous la neige

La neige se faisait attendre et puis, du jour au lendemain, elle est arrivé. Elle a recouvert de son manteau blanc, tout paysage à perte de vue, comme par magie! Ce blanc immaculé reflétant le soleil éclatant m'appelait, m'incitait à prendre des photos. Alors j'ai enfilé manteau, écharpe et bonnet pour partir à la chasse au clichés...
Durant cette balade, j'ai tenté de prendre des photos différement de ce que je faisais d'habitude, je me suis approchées pour les macros, je me suis mise à contre jour pour jouer avec la lumière... J'aime beaucoup le rendu final, le calme et le mystère qui entourent ces photos... 
Quand j'ai vu la neige tomber des branches qui ne supportaient plus son poids, j'ai eu envie de capturer ce spectacle... Hélas, j'ai manqué mon coup! Alors mes parents et mon frère se sont amusés à lancer de la neige pour que je puisse prendre ma photo tant espérée! Le résultat est juste en-dessous, j'en suis fière car cette photo au rendu féerique me fait rêver. 
Cette balade hivernal touche à sa fin, j'espère qu'elle vous a plu! Dites-moi ce que vous en pensez, j'aimerais beaucoup savoir. L'hiver, quand il est blanc, me fait voyager, je m'imagine plein de petites histoires et par dessus tout, il me donne envie de sortir de chez moi pour me délecter de sa blancheur éclatante!

Si j'étais... Je serais...


Si j'étais un livre, je serais relié grâce à des fils d'argent, revêtu d'une couverture en cuir bleue claire un peu poussiéreuse, mes pages seraient usées par le temps mais garderaient leur vigueur d'antan. Je serais porteur de l'histoire d'un monde imaginaire aux multiples aventures magiques où deux âmes-sœurs se rencontreraient. 

Si j'étais une couverture, je serais décorée de multiple symboles représentatif de mon histoire et je porterai un titre calligraphié à l'ancienne de couleur argentée. Je voudrais que ma couverture éveille la curiosité, la curiosité de vouloir découvrir quelle histoire se cache à l'intérieur. 

Si j'étais une maison d'édition, je serais unique en mon genre, une maison qui serait luxueuse et ferait de magnifique édition de livre comme décrit précédemment. Je créerais un format universel avec des couvertures dans un style commun mais qui aurait chacune leur originalité.

Si j'étais une autrice, je serais passionnée par mon travail, je voudrais permettre aux lecteurs de s'évader à travers mes romans et mes histoires aux multiples rebondissements. J'aurais une imagination sans limite qui me permettrait de créer des univers inédit.  

Si j'étais un personnage masculin, je serais grand avec des cheveux brun noisette ou chocolat, j'aurais les yeux bleu turquoise et le teint basané, musclé mais pas trop, juste ce qu'il faut. Je souhaiterais également avoir un sourire charmeur et une personnalité attachante, un caractère taquin, protecteur, attentionné... et en ce qui concerne les défauts, je serais un peu machiste.

Si j'étais un personnage féminin, je serai de taille moyenne avec des cheveux roux bouclés. J'aurais des yeux vert émeraude et une peau légèrement halée, physiquement je serais de corpulence normale, une petite poitrine avec des formes légère mais bien dessinée. Je serais généreuse et soucieuse des autres mais aussi amicale et comme défaut je pense que je serais égoïste.

Si j'étais un marque-page, je serais fait de métal argenté et gravé de multiples ornementations. Dans tout les cas je dépasserai du livre grâce à l'envol d'un magnifique oiseau. Une jolie citation bien calligraphiée sera inscrite, cachée parmi les dessins gravés.

Si j'étais une quatrième de couverture, je serais un résumé alléchant qui donnerait au lecteur immédiatement envie de se plonger dans l'histoire. Un résumé court qui met du suspense et ouvre des portes sur ce qu'il peut bien se passer à l'intérieur du livre. 

Si j'étais un accessoire de lecture, je serais une couverture moelleuse et douce dans laquelle on aimerait se blottir pour lire un bon livre. J'offrirais aux lecteurs un sentiment de sécurité intense et magique... Je pourrais également être un beau mug dans lequel on boirait son délicieux thé!

Si j'étais une saga, je serais une saga qui ne s’essouffle pas, qui offrirait rebondissement et retournement de situation. Une saga où il y aurait une touche de romance. Une saga dont le lecteur serait impatient de savoir la suite. Une saga qui resterait dans leurs esprits!

Si j'étais un classique de la littérature, je serais un chef d'oeuvre que tous étudieraient en cours dans les moindres détails. Je serais un livre intemporel, petit et grand pourrait me lire facilement avec joie et envie, je ne voudrais pas être un poids pour eux... 

Une vie entre deux océans


Auteure : M.L. Stedman --- Genre : Contemporain --- Edition : Le livre de poche --- Pages : 520

Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquilité, il accepte un poste de gardien de phare sur l'île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leur échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu'au jour où un canot vient s'échouer sur le rivage. A son bord, le cadavre d'un homme, ainsi qu'un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d'être parents, Isabel demande à Tom d'ignorer les règles, de ne pas signaler "l'incident". Une décision aux conséquences dévastatrices...

MON AVIS :

Le début du roman est un petit mis-match de flash-back de la vie de Tom. Il faut un peu s'accrocher car il y a très peu d'indication temporelle mais par la suite, l'histoire prend son pied et nous avec! Tom fait la rencontre d'Isabel avec qui il va passer sa vie et rien ne pourrait contrarier leur bonheur si ce n'est les multiples fausses couches d'Isabel qui l'entraîne dans de sombres abysses. Or, par un beau jour, un dinghy va s'échouer avec à son bord, un bébé bien vivant et son défunt père. Izzy voit en cet accident un miracle de Dieu et va supplier Tom de garder le bébé sans le signaler...

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, que ce soit le couple principale ou les personnages secondaires qui étoffe le récit pour son plus grand bien. L'histoire débute avec Tom Serbourne, un jeune homme qui cherche la tranquillité après la vie mouvementée de la première guerre mondiale. Les horreurs de cette guerre continue à le torturer : pourquoi est-il encore en vie? Que deviennent les familles de ces hommes qu'il a tué? Pour ce débarrasser de ces pensées néfastes, il a besoin de droiture, de routine et c'est ce qu'il trouvera en partant pour le phare de Janus.

Par la suite, il ferra l'agréable rencontre d'Isabel, qui deviendra plus tard sa femme. Jeune et pleine de vie, elle va couler des jours heureux avec son mari. Néanmoins, elle est habituée à une vie plus active entourée de diverses personnes et ses échecs répétés pour avoir un enfant vont le toucher très profondément. Sa vie s'alternera entre moment de tristesse et de bonheur mais sa joie de vie sera à jamais ternie.

Autour du couple évolue une petite poignée de personnage qui constitue leur entourage, passant de la famille d'Izzy aux messieurs qui leur permettent de faire les aller-retours de l'îles vers Partageuse et inversement. Chacun à son importance et son rôle à jouer, ils apportent tous une petite touche au récit par leur personnalité et leur caractère! De même que les personnages qui apparaissent au fur et à mesure que le récit avance, mais je n'en dis pas plus...

Cette histoire nous fait rêver mais nous met également mal à l'aise. Etant donné qu'un tissu de mensonge va se développer suite à la découverte du bébé, des secrets vont se faire de plus en plus nombreux et difficiles à garder. D'ailleurs, une fois que nos protagonistes sont face à la réalité, ils perdent tout leurs moyens. Malgré tout, nous ne pouvons passer à coté de cet amour maternel qu'éprouve Izzy envers Lucy, mais cet amour est égoïste et dépourvu de toute raison. Quant à Tom, il est rongé par le culpabilité de n'avoir pas signaler cet accident.

Ce livre m'aura tellement bouleversée et retourné l'esprit que je ne parvenais plus à le lire. J'ai du aller lire quelques passages de la fin pour pouvoir continuer ma lecture. J'avais peur de ce qui pouvait arriver, de découvrir la suite de l'histoire. J'étais stressée pour les personnages et au fond de moi je me révoltais contre tant de malheur et d'injustice. Mais est-il vraiment question d'injustice? Qu'aurions-nous fait à leur place? La fin est horrible mais très juste et je l'ai beaucoup apprécié pour cela, dans la mesure où ça la rend réaliste.

Toutefois, cette histoire n'est pas uniquement emplie de tristesse. L'auteur arrive à nous faire rêver, le dépaysement est total, nos personnages vivent sur une petite île d'Australie avec un paysage enchanteur. On se sent transporté à l'autre bout du monde dans un endroit paisible en moins de quelques secondes grâce à la plume ravissante de l'auteure. Moment détente assuré!

Pour conclure, il est assez difficile pour moi de dire si j'ai aimé ou non ce livre... C'est le genre d'histoire que j'aime et que je déteste à la fois car elle est poignante et triste. Autant dire qu'elle m'a fait passer par toute sorte d'émotion que je ne parviens pas à expliquer avec des mots! Par ailleurs, les personnages sont très réalistes et bien travaillé ce qui nous plonge encore plus dans l'histoire. Tom et Isabel forme un magnifique couple avec une histoire peu commune que je vous recommande fortement. Cependant ne lisez pas ce livre si vous n'avez pas le moral...